Mais si le temps venait par Véronique Dietrich
.....................................................................................................................................................


La forme plastique du travail de Véronique Dietrich est, depuis plusieurs années, le photomontage. Pratique consistant à assembler des images empruntées à l’environnement visuel du monde contemporain. Ces images assemblées ici se désassemblent. Elles sont en vis-à-vis, chacune regardant l’autre dans l’espace commun du livre ouvert. Dans la première partie, des illustrations du Kâma-Sûtra ponctuent la série de photomontages, dans la deuxième partie : des textes de François Noury. Le photomontage – assemblage désassemblé – s’assemble, dans le souvenir des pages que l’on tourne, à d’autres imaginaires ; éprouve sa propre altérité en ouvrant de nouveaux chemins de visions et d’associations.

Ouvrage publié avec le soutien du Centre Régional du Livre de Franche-Comté et de la région Franche-Comté. 92 pages | 100 x 180 mm | parution 2006 | 20 euros


.....................................................................................................................................................